Par : Bernard P
Publié : 17 juin 2015

Juin 2015 - OAA Ti Mali Haiti

27.05.2015 - L’organisme agréé pour l’adoption creusois a tenu son assemblée générale dimanche à Guéret

Cette assemblée annuelle tient également lieu de moment de rencontre et d’échange pour les familles d’adoptants venues de toute la France à cette occasion, avec leurs enfants. Un rendez-vous privilégié pour tous, qui permet de faire le point sur les avancées de l’adoption mais aussi ses difficultés.

« C’est une dure école de la patience pour atteindre ce jour béni de l’arrivée d’un enfant sur le territoire français », rappelle Ginette Dubosclard, présidente de Ti Malice. Au c’ur des préoccupations, l’attente encore trop longue des procédures qui pénalisent l’enfant et sa famille adoptante. La nouvelle législation est appliquée depuis fin 2014, conformément à la convention de La Haye mais, souligne la présidente de l’OAA, « nous n’avons pas constaté une amélioration vers une plus grande rapidité des apparentements et du traitement des dossiers. C’est toujours aussi lent, ça coince, où, on ne sait pas trop ». L’Institut du bien-être social et de la recherche (IBSER), qui gère les adoptions, a pourtant ses structures en moyens humains, financiers et matériels mais plusieurs OAA français ont pointé les délais, trop longs et contraires à l’intérêt de l’enfant. « Quand on voit que l’enfant attend un, deux ans en crèche, c’est un morceau de son enfance qui lui est volé », regrette Ginette Dubosclard.

Deux enfants sont arrivés cette année

Quatorze dossiers de Ti-Malice ont été retenus par l’IBSER en 2014 sur les 170 reçus. Deux enfants haïtiens sont arrivés en France au début de l’année, deux autres familles en sont à l’étape de l’obtention d’un passeport pour leur enfant et deux autres partent d’ici quelques jours faire connaissance avec les leurs. Financièrement, l’objectif pour 2015 sera de consolider les acquis, de trouver des parrains pour permettre aux enfants de mener une scolarité normale. La recherche urgente d’un local est également à l’ordre du jour puisque l’immeuble où se trouvent les bureaux de Ti Malice est en vente.