Par : Bernard P
Publié : 1er mai 2015

30.04.2015 - Le Figaro.fr

L’alerte du Défenseur des droits sur la protection de l’enfance

Un tiers des départements n’élabore pas de « projet pour l’enfant », ce document essentiel au suivi du parcours des mineurs confié à l’aide sociale à l’enfance. Avec à la clé, des parcours chaotiques.
Le « projet pour l’enfant », « outil essentiel » de la prise en charge des enfants suivi par l’Aide sociale à l’enfance (ASE), est trop souvent négligé, alerte Jacques Toubon, le Défenseur des droits, qui recommande de le généraliser. Un tiers des départements (32 %) n’élabore toujours pas ce document, qui constitue pourtant un maillon « primordial » et obligatoire du suivi des enfants depuis la loi de 2007 sur la protection de l’enfance. Ce chiffre a été obtenu par l’institution après une enquête menée auprès des conseils départementaux (73 d’entre eux ont répondu sur 98).