Par : Bernard P
Publié : 23 mars 2015

Média Congo.net

Les Américains réclament leurs enfants adoptés en RD Congo

C’est peut-être un autre front que les USA veulent ouvrir contre les autorités congolaises. A la ligne de mire, la Sous Secrétaire d’Etat américain en charge des Questions Consulaires, Michelle Bond, en séjour depuis quelques jours en RD Congo. L’émissaire de Barack Obama vient pour une question d’emblée sociale mais ayant une forte implication politique. “ Je suis venue ici pour les centaines d’enfants congolais adoptés par des familles, américaines “, a déclaré Michelle Bond à la presse au sortir d’une audience lui accordée par le président de Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjoko.


Question hyper délicate

Au cours de son entretien hier vendredi 2,0 mars 2015 avec le patron de la chambre basse du parlement congolais, la sous secrétaire d’Etat Américain en charge des affaires consulaires, Michelle Bond, accompagné par l’Ambassadeur des USA en RDC dit avoir parlé de la situation de enfants congolais adoptés par des parents américains mais toujours bloqués en RDC sur décision du gouvernement congolais. Elle a précisé en outre que la plupart de parents adoptifs ont terminé la procédure légale et disposent des documents d’adoption. Cependant, l’adoption des enfants a été suspendue en RDC par un moratoire du Gouvernement.
Par cette mesure, les autorités congolaises ont voulu protéger nos enfants contre certaines pratiques devenues récurrentes dans les pays d’adoption. Il a été rapporté par certains médias internationaux que certains réseaux de trafic d’enfants africains opèrent sous le mode d’adoption mais soumettent par la suite ces derniers aux pratiques contre nature (pédophilie, zoophilie…).


Réagissant à cette préoccupation soulevée par la presse congolaise, l’émissaire de l’administration américaine a souligné que les enfants adoptifs sont protégés tant par la loi congolaise, que par la loi américaine. “ Puisqu’ils sont encore très’ jeunes, ces enfants devront quitter la République Démocratique d Congo accompagnés de leurs parents adoptifs “, a fait savoir Madame Michelle Bond.


Quid des parents gays !


A la question de savoir quand est ce que ces enfants rejoindront leurs nouvelles familles adoptives aux USA, la diplomatie dit l’ignorer. Tout ce qu’elle sait est que les familles d’adoption ont rempli toutes leurs formalités procédurales en matière d’adoption. Mais quand ces enfants vont quitter la RDC pour les USA. La question reste posée.


Signalons qu’avant les Américains, les officiels belges venus.au début du mois de mars courant ont aussi formulé la même demande en faveur de leurs concitoyens ayant adopté des enfants en RDC. Eux, s’ont allés loin en soulignant que ces enfants ne sont plus congolais dès lors que leurs parents adoptifs ont rempli la procédure légale.” li s’agit des enfants mineurs pour la plupart qui vivent loin de leurs familles “, a indiqué un officiel belge après un entretien avec le président de l’Assemblée nationale.


Il reste à savoir si les USA comme les Européens obtiendront gain de cause au moment où les autorités congolaises semblent jalouses de l’avenir de la RDC.
Certains analystes estiment que l’équation reste difficile même au niveau du parlement d’autant plus que certaines familles d’adoption, sont constituées des couples gays. La loi congolaise n’autorisant pas le mariage homosexuel, comment le gouvernement pourrait-il laisser les enfants congolais aux mains des personae non gratta ? C’est toute la question.

Martinez Ngyaluka