Par : Bernard P
Publié : 5 mars 2015

05.03.2015 - La Clef

Conférence] Psychosociologue, spécialiste de l’enfance, Jean Epstein en Lorraine le 10 et 24 mars

Psychosociologue, Jean Epstein est passionné par les questions relatives à l’enfant, son développement harmonieux sur les plans physique, moral et intellectuel. Il sera à Dombasle-sur-Meurthe, mardi 10 mars et à Pulnoy le 24 mars 2015

Interview Fessée : « Ne pas tomber dans l’intégrisme »

La France vient de se faire épingler par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir encore clairement interdit la fessée chez les enfa nts ? Quelle est votre position ?

La Suède est un pays qui depuis longtemps a légiféré sur la fessée. Dès 12 ans, l’enfant peut porter plainte contre ses parents, demander la séparation d’avec eux s‘il s’estime maltraité. Avec des lois, on peut aller jusqu’au délire, dirons-nous. Par contre, c’est une vraie question. Il va de soi qu’on ne peut absolument pas recommander ou tolérer ce type de langage, au sens large, de la part des parents...,
Peut-être qu’une loi a du sens pour freiner ces pratiques qui, globalement, sont plus répandues dans les pays latins. Espérons qu’elle fera évoluer y compris celles de l’entourage. Il est important de s’autoriser à intervenir si l’on voit des parents non bien traitants […]. Donc, pourquoi pas une loi, à condition de ne pas tomber dans l’intégrisme. Certains enfants que j’appelle les « Même pas mal » font grimper la pression jusqu’au risque de la tape sur les fesses. Je dis aux parents : c’est un échec, il est évident que quelque chose n’a pas pu être dit, d’où l’intérêt de montrer aux enfants qu’on le regrette. Mais, un petit clin d’œil : je leur dis, si vous donnez une tape sur les fesses à vos enfants, ne vous rendez pas tout de suite à la police…