Par : Bernard P
Publié : 11 février 2015

10.02.2015 - Le Monde.fr

Pour le Quai d’Orsay, adopter à l’étranger « n’est plus la solution »

De la part du Quai d’Orsay, la franchise du propos est nouvelle. « Le message qu’il faut faire passer aux parents adoptants est que l’adoption internationale n’est plus la solution facile et rapide qu’elle était il y a dix ans pour avoir des enfants, a affirmé Odile Roussel, la chef de la mission pour l’adoption internationale, mardi 10 février, en présentant les dernières statistiques. C’est devenu difficile, long, les profils d’enfants sont plus complexes et les risques d’échec plus nombreux.  » Sans donner de chiffres, elle évoque des cas d’enfants adoptés confiés ensuite à l’Aide sociale à l’enfance, sujet auparavant tabou.