Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Archives > Actualités - Année 2015 > Actus - Janvier 2015 > 23.01.2015 - Presse Agence d’information d’Afrique Centrale
Par : Bernard P
Publié : 25 janvier 2015

23.01.2015 - Presse Agence d’information d’Afrique Centrale

Où sont passés les enfants adoptables par des couples italiens ?

Un sénateur s’émeut de la ’disparition’ à Kinshasa, le 29 décembre, de 22 petits congolais qui étaient sur une liste d’enfants adoptables en Italie.

Dans une interpellation écrite au président du Conseil (Premier ministre) Matteo Renzi et au ministre des Affaires étrangères vendredi, le sénateur Aldo di Biagio demande qu’on en sache plus sur ce qui s’est passé à Kinshasa le 29 décembre dernier. Le sénateur cite des sources internationales et congolaises – notamment le journal Le Potentiel de Kinshasa – selon lesquelles trois hommes auraient fait irruption à l’orphelinat "Maison familiale Ange Gabriel" de Kinshasa le 29 décembre et amené vers une destination inconnue les 22 enfants qui étaient en attente d’adoption en Italie.

Depuis cette date personne ne sait plus ce que les enfants sont devenus. Prélevés de nuit, en pyjama, toutes les conjectures vont plus dans le sens d’un enlèvement que d’un transfèrement comme le soutiennent des sources dans la capitale congolaise, sources qui estiment que 22 enfants ne peuvent pas disparaître « comma ça ». Sous-entendu : « ils sont en lieu sûr ». Mais où ? Les trois personnes venues dans l’orphelinat disaient agir au nom de la commission italienne pour les adoptions internationales. Ce qui, naturellement, était faux. Le sénateur di Biagio interpelle les autorités : que sont devenus ? Que fait le gouvernement italien pour s’enquérir de leur situation ?