Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Archives > Actualités - Année 2014 > Actus - Juin 2014 > 24.06.2014 - Presse CRI online - Chine
Par : Bernard P
Publié : 25 juin 2014

24.06.2014 - Presse CRI online - Chine

La Chine s’engage à renforcer la gestion des "tours d’abandon"

Le ministère chinois des Affaires civiles s’est engagé à élaborer des règlements sur la gestion et l’opération des "tours d’abandon" pour les bébés dont se débarrassent certaines familles. Ces tours d’abandon controversées se trouvent actuellement dans une phase d’essai en Chine.

Les tours d’abandon permettent à un parent d’abandonner un bébé de manière sûre et sous couvert d’anonymat. Elles sont constituées d’une couveuse liée à une alarme à retardement, d’une climatisation et d’un couffin. Une personne peut placer un bébé dans la tour par l’intermédiaire d’une trappe extérieure, puis appuyer sur le bouton d’alarme avant de partir. Les employés des services sociaux peuvent ensuite récupérer le bébé dans un délai de cinq à dix minutes.

D’après le ministère, les 32 tours d’abandon existant en Chine avaient déjà reçu au 18 juin 1.400 bébés abandonnés.

La première tour d’abandon en Chine a été mise en place en juin 2011 à Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei (nord).

Certains estiment que les tours d’abandon encouragent les gens à abandonner leur enfant. D’autres personnes croient cependant que cela témoigne des progrès sociaux accomplis dans la protection des bébés et que cela permettait de sauver la vie à nombre d’entre eux.

Le ministère a indiqué que les bébés retrouvés dans les tours d’abandon étaient souvent malades à des degrés variés et que beaucoup d’entre eux étaient sévèrement handicapés.