Par : Bernard P
Publié : 19 mai 2014

17.05.2014 - La Clef

Le jeu, tellement important pour l’enfant
pour Maurice Berger, beaucoup de parents ne parviennent pas à jouer avec leur enfant © Le Journal des Femmes / Cécile DebiseLe jeu est-il vraiment important chez l’enfant ? Pourquoi ?

Les glucides, lipides... sont indispensables pour la croissance physique de l’enfant. Le jeu est l’aliment de sa croissance psychique. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’est comme cela qu’il apprend à faire semblant c’est-à-dire à faire la différence entre ce qu’il pense et la réalité. Vers 8 mois, on construit une tour avec des petits cubes et on montre à l’enfant qu’il peut la démolir en faisant badaboum. On recommence le jeu plusieurs fois et l’enfant constate que quand il a démoli la tour avec une certaine agressivité et jubilation, il ne l’a pas détruite pour de vrai puisqu’on peut la reconstruire. Ce qu’on constate lorsqu’on n’a pas joué avec un bébé, c’est ce qui se passe dans les banlieues "sensibles"....,

Les jeunes sont incapables de jouer ou plus exactement ils ne font pas la différence entre jeu et réalité. Donc ils brûlent des voitures au lieu de jouer avec des petites voitures, ils détruisent des écoles et quand on leur demande pourquoi ils font cela, ils répondent : "C’est pour s’amuser". C’est pourquoi les politiques et les journalistes se trompent quand ils mettent en avant uniquement les facteurs sociologiques. Dans ces banlieues, la violence est un phénomène publique d’origine intime : personne n’a joué avec ces enfants pendant les deux premières années de leur vie. Le jeu est fatigant pour les adultes si on n’a pas un enfant joueur en soi.

La télévision, ce n’est pas du jeu. Les jeux vidéo non plus. Ce n’est que de l’excitation. Le vrai jeu a lieu la télé fermée. C’est un échange "à toi, à moi". C’est un plaisir partagé avec de la créativité. Il suffit d’un quart d’heure de jeu par jour pour qu’un enfant n’aille pas trop mal. Mais beaucoup d’adultes n’y arrivent pas.