Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Archives > Actualités - Année 2014 > Actus - Février 2014 > 15.02.2014 - Presse "Est Républicain
Par : Bernard P
Publié : 17 février 2014

15.02.2014 - Presse "Est Républicain

MAXIME, L’ENFANT FRANÇAIS SANS PAPIERS
A Pontarlier, la famille Giraud a officiellement adopté Maxime depuis près de deux ans. Et attend désespérément son acte de naissance que l’état civil de Mayotte doit lui envoyer.

Maxime a 2 ans et demi. Un sourire magnifique et des yeux rieurs. Un regard qu’il perd un peu quand il dit, avec sa voix d’enfant : « Les papiers de Maxime, c’est compliqué. »

Ses parents, Valérie et Pascal Giraud se battent depuis près de deux ans pour obtenir les papiers d’identité de l’enfant, qu’ils ont officiellement adopté.

Mais ils sont sans nouvelles du service d’état civil de Mamoudzou, chef-lieu du département de Mayotte. « Maxime est un enfant pupille de l’Etat français. Nous sommes face à un service public français, qui ne répond pas à nos courriers. C’est insupportable ! », crie la maman.

Valérie et Pascal Giraud sont allés chercher Maxime, à Mayotte en juin 2012. Un jugement du tribunal de Grande Instance de Besançon ayant prononcé leur adoption plénière. « Au départ, nous devions recevoir ses nouveaux papiers directement chez nous. » Mais déjà pour que Maxime, qui a un passeport édité à son nom de naissance, puisse quitter Mayotte, le couple a rencontré des difficultés. « Dès qu’on est arrivé pour rencontrer notre fils, ça a été la croix et la bannière. Là-bas, personne ne nous a guidés. Les secrétaires n’ont même pas de stylos ni de bout de papier. J’écrivais leurs vagues instructions sur des morceaux de papiers publicitaires. »