Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Archives > Actualités - Année 2013 > Actus - Décembre 2013 > 15.12.2013 - MASF - APPo les petits éléphants de Cote d’ivoire
Par : Bernard P
Publié : 18 décembre 2013

15.12.2013 - MASF - APPo les petits éléphants de Cote d’ivoire

Une nouvelle association de parents adoptifs par pays d’origine (APPO) s’est constituée autour de l’adoption en Côte d’Ivoire. Créée en octobre 2013, "Les Petits Eléphants" est une association a but non lucratif ayant pour vocation de regrouper des parents ayant adopté en Côte d’Ivoire, des personnes souhaitant se renseigner sur l’adoption en Côte d’Ivoire, des sympathisants de l’adoption en général.

Parmi ses objectifs figurent des actions solidaires envers les pouponnières de Côte d’Ivoire et la création de liens entre les Français et les Ivoiriens.

Plus d’informations sur le site de l’association "Les Petits Eléphants".

Informations générales sur l’adoption en Côte d’Ivoire

En 2012, 34 enfants sont arrivés de Côte d’Ivoire (29 enfants en 2011 et 75 en 2010).

Les événements politiques qui ont secoué la Côte d’Ivoire en 2011 expliquent cette forte baisse.

Qui peut adopter en Côte d’Ivoire ?

L’adoption peut être demandée conjointement, par deux époux, après cinq ans de mariage.

- L’adoption peut être demandée par des célibataires.

- Les candidats à l’adoption doivent avoir plus de trente ans. Dans le cas d’une demande conjointe, un des deux époux au moins doit remplir cette condition d’âge.

- Une différence d’âge minimum de 15 ans est requise entre les candidats à l’adoption et l’enfant. Cette différence est ramenée à 10 ans dans le cas particulier de l’adoption de l’enfant du conjoint. Toutefois le tribunal peut déroger à la règle d’écart d’âge en présence de justes motifs.

- Les candidats sans enfant ou stériles sont prioritaires.

Forme de l’adoption

L’adoption peut être simple ou plénière

Démarches d’adoption

Les personnes désirant adopter en Côte d’Ivoire peuvent le faire en démarche individuelle ou avoir recours à l’un des deux organismes autorisés pour l’adoption et agréés par le pays d’origine :

Lumière des Enfants

Médecins du Monde