Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2018 > Actus - Septembre 2018 > 25.09.2018 - Ouest France
Par : Bernard P
Publié : 2 décembre

25.09.2018 - Ouest France

Adoption par des homosexuels en Seine-Maritime : un audit mené par l’administration

Le ministère de la Santé a saisi l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas) après les propos polémiques tenus, en juin, par une responsable du service adoption de Seine-Maritime sur les couples homosexuels désirant adopter.

Les propos avaient fait polémique. En juin, Pascale Lemare, responsable du service adoption du conseil départemental de Seine-Maritime, avait estimé dans un entretien à France Bleu Normandie que les couples homosexuels étaient « un peu atypiques », qu’ils correspondaient moins aux critères requis pour l’adoption d’un bébé en bonne santé qu’un couple hétérosexuel. Elle avait suggéré que les couples homosexuels pouvaient adopter des enfants « atypiques », comme des enfants « handicapés ».

Le ministère de la Santé a saisi l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas), a-t-on appris mardi auprès de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), à la préfecture de la Seine-Maritime et du conseil départemental de Seine-Maritime.

La DGCS n’a pas précisé la date de cette saisine, ni l’objet de la mission d’audit confiée à l’Igas. Sollicité par courriel, le service communication de l’Igas n’a pas donné suite.

La responsable du service adoption du conseil départemental a depuis été relevée de ses fonctions à titre conservatoire.
Une maladresse de langage ?

..........