Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2018 > Actus - Septembre 2018 > 19.09.2018 - Le Parisien
Par : Bernard P
Publié : 2 décembre

19.09.2018 - Le Parisien

Adoption homoparentale : « Nous avons l’impression d’être des précurseurs »
Julien, 31 ans, et Yannick, 35 ans, ont adopté Laura et Edwin en Colombie, au terme d’une procédure claire et sans embûches majeures.

Julien et Yannick sont des parents adoptifs plus jeunes que la moyenne. Peut-être parce que ces trentenaires ont envisagé l’adoption sans passer par la case PMA comme c’est le cas de beaucoup de parents de sexe différent.

Trois mois après la plainte pour discrimination contre la responsable du service adoption du conseil départemental de Seine-Maritime -qui avait déclaré que les couples homosexuels ne pouvaient adopter que des enfants « atypiques »- par une association, ils racontent leur parcours.

LIRE AUSSI >Adoption homoparentale : une association veut faire évoluer les conseils de famille

Avant de lancer la procédure d’agrément, ces deux neuropsychologues avaient étudié la situation de l’adoption internationale, l’accueil d’un pupille de l’État leur paraissant mission impossible. « On a vite fait le tour. Il y avait le Brésil, mais nous ne nous étions pas projetés vers un enfant de plus de 10 ans, le Mexique (NDLR : aucun enfant adopté par des Français depuis 4 ans), la Colombie. Pour l’Argentine ou le Canada, il fallait être résident dans le pays alors… »

« Les enfants ont leur mot à dire. C’est rassurant »

.......