Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2016 > Actus - Avril 2016 > 22.04.2016 - Radio Okapi - RDC
Par : Bernard P
Publié : 24 avril 2016

22.04.2016 - Radio Okapi - RDC

Doit-on renforcer les conditions d’adoption des enfants congolais ?

Le 6 avril dernier à l’Assemblée nationale, le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur, Evariste Boshab, a plaidé pour le renforcement des conditions d’adoption des enfants congolais. Il estime important et sécurisant que ces enfants, une fois adoptés, soient bien traités et ne partent pas dans des familles homosexuelles. Le Vice-Premier ministre a affirmé qu’actuellement il n’existe pas encore un organe central pour faire le suivi post-adoption qui pourrait avoir comme mission de coopérer avec d’autres services centraux des pays d’accueil des enfants. En attendant, Evariste Boshab propose de travailler en collaboration avec les services de suivi des enfants adoptés dans les représentations diplomatiques.

-Qu’en pensez-vous ?

Invité : Albert Mpaka, Diecteur de cabinet adjoint du vice-premier ministre, ministre de l’intérieur.

Télécharger

Thème du lundi 25 avril 2016.

Le Mouvement du 17 mai (M-17), un parti politique se réclamant du centre, préconise que la RDC passe du régime semi-présidentiel à celui de « totalement parlementaire » pour le bon fonctionnement du pays. .

Augustin Kikukama, président de M17 estime que le régime semi-présidentiel a « lamentablement échoué » et il devrait être débattu en marge du dialogue politique pour préparer l’avènement de la 4è République ; tandis qu’une autre opinion pense inopportun ce changement et plaide plutôt pour le renforcement de la bonne gouvernance.

Qu’en pensez-vous ?