Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2016 > Actus - Avril 2016 > 06.04.2016 - AFA - Pérou
Par : Bernard P
Publié : 17 avril 2016

06.04.2016 - AFA - Pérou

Compte-rendu de la mission Pérou (9 au 13 Mars 2016)

Une délégation de l’Agence Française de l’Adoption (AFA) composée de Madame Béatrice BIONDI, Directrice Générale, et de Madame Sandrine PEPIT, rédactrice Amériques, s’est rendue au Pérou du 9 au 13 mars 2016. La délégation était accompagnée par Madame Lindsay NOGUEIRA RAMIREZ, correspondante locale de l’Agence au Pérou.

L’objectif principal du déplacement de l’AFA consistait à rencontrer la nouvelle directrice générale de la DGA, Madame Milagros del Pilar MONGE GOMEZ et son équipe de professionnels afin d’aborder le contexte général de l’adoption au Pérou ainsi que des questions techniques. Les discussions ont permis d’échanger sur la procédure au Pérou et d’apporter des éclaircissements sur des points techniques.

A cette occasion, les autorités péruviennes ont informé l’AFA de l’augmentation du quota à 20 dossiers actifs dans le pays (à l’exception des candidats de nationalité péruvienne ou franco-péruvienne). Afin d’atteindre ce quota, un appel à candidatures sera donc diffusé sur notre site internet très prochainement.

Par ailleurs, la DGA a rappelé à l’AFA l’accent mis sur le développement des « adoptions prioritaires » (enfants à besoins spécifiques) mais également l’importance qu’elle accorde au respect du suivi post-adoption par les familles  ; elle a fait part de nouvelles exigences en la matière.

A titre de rappel, le suivi post-adoption des enfants adoptés au Pérou comprend huit rapports de suivi pendant quatre ans, à raison d’un rapport tous les six mois, à compter de la date à laquelle la décision administrative d’adoption a été rendue. Les rapports doivent être apostillés et accompagnés de photos.

A noter que les exigences de l’Autorité centrale péruvienne sont très strictes quant au calendrier et à la forme qu’il est impératif de respecter.

De plus, les autorités péruviennes tiennent désormais à ce que les adoptants transmettent, en même temps que chaque rapport :

  • Un certificat médical attestant de la santé de l’enfant,
  • Le bulletin scolaire ou une attestation émanant de son professeur,
  • En cas de suivi de l’enfant (thérapeutique, psychologique etc.), un compte-rendu établi par le professionnel qui accompagne l’enfant.

Le respect des engagements relatifs au suivi de l’enfant pendant quatre ans pris par les adoptants des divers pays d’accueil, est une condition posée par les autorités péruviennes au maintien de l’adoption internationale par ces pays. Le non-respect de cette condition risquerait de nuire au projet des futurs candidats à l’adoption au Pérou et d’entraîner le retrait de l’accréditation de l’AFA.