Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2016 > Actus - Avril 2016 > 01.04.2016 - 7sur7.be
Par : Bernard P
Publié : 1er avril 2016

01.04.2016 - 7sur7.be

Amis à l’orphelinat, ils sont liés par un destin exceptionnel

Kelvin et Afonso se sont rencontrés dans un orphelinat du Mozambique. Ils ont été adoptés par deux familles américaines qui ne se connaissaient absolument pas mais qui vivaient pourtant à quelques rues l’une de l’autre. Ils fréquentent aujourd’hui la même école en Arizona et ont de bien jolis projets d’avenir.

Kelvin Lewis et Afonso Slater, 18 ans tous les deux, se sont rencontrés dans un orphelinat du Mozambique après avoir perdu leurs parents respectifs du sida. Ils n’étaient alors que des enfants et sont devenus, très vite, inséparables.

En 2002, Afonso a rencontré ses futurs parents. Greg et Sharon Slater ne prévoyaient pas d’adopter un enfant mais lorsqu’ils ont rencontré Afonso, ils ont su immédiatement qu’il allait faire partie de leur famille. Il leur a fallu six ans pour mener à bien ce projet et permettre à Afonso de les rejoindre en Amérique. Kelvin, lui, a rencontré sa nouvelle famille en 2003. Celle qui est aujourd’hui sa maman se souvient qu’il traînait toujours avec Afonso. "Nous n’étions pas conscients de l’ampleur de leur amitié. Ils se soutenaient mutuellement. Ils comptaient l’un sur l’autre après la perte de leurs mères."

Afonso a mis le pied en Amérique quelques mois avant Kelvin. Malgré l’immensité du territoire, les deux amis ont eu la surprise d’emménager à quelques rues l’un de l’autre. Leurs deux nouvelles familles vivent en effet en Arizona, dans le même quartier. Elles ne se connaissaient pas au moment d’entamer les démarches d’adoption.

En plus d’être voisins, les ados fréquentent aujourd’hui la même école. Pour Afonso, il n’y a aucun doute : quelqu’un avait de grands projets pour leur amitié. "J’ai toujours su que Kelvin serait là pour moi", confie-t-il au magazine People. Même son de cloche chez son ami. "J’étais si heureux qu’il soit juste à côté", explique Kelvin. "Je suis reconnaissant d’avoir été adopté mais me retrouver dans cette nouvelle famille qui est si différente de moi... C’était difficile de s’acclimater. Mais je me disais que si nous étions ensemble, tout irait bien."

Ils entreront à la Brigham Young University à l’automne prochain. Afonso aimerait un jour "améliorer le système d’adoption internationale" tandis que Kelvin aimerait devenir médecin et exercer au Mozambique. "Nous parlons du futur. Nous serons assis sous un porche dans un fauteuil à bascule, nous serons voisins et nos enfants seront meilleurs amis", imagine Kelvin avant de se reprendre. "Nous sommes plus qu’amis en fait. Nous sommes frères."