Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Année 2016 > Actus - Janvier 2016 > 23.01.2016 - Agence d’information d’Afrique Centrale
Par : Bernard P
Publié : 24 janvier 2016

23.01.2016 - Agence d’information d’Afrique Centrale

Italie : les adoptions bloquées d’enfants congolais deviennent une affaire politique

La classe politique accuse le gouvernement de Rome de ne pas en faire assez pour faire arriver les petits Congolais dans leurs familles.

Que se passe-t-il à propos des adoptions d’enfants congolais par des familles en Italie ? La question devient un brûlot politique dont l’opposition s’est saisie pour porter des attaques pesantes contre le gouvernement de M. Matteo Renzi. « Le M-5 (Mouvement 5étoiles, le parti populiste du comique Beppe Grillo, Ndlr) se tient aux côtés des dizaines et des dizaines de familles italiennes en attente des adoptés du Congo ». C’est ainsi que commence une interpellation à la Chambre, rédigée par le député M-5 Emanuele Scagliusi. Comme lui, beaucoup de ses collègues s’inquiètent que depuis plus de 850 jours, les dossiers soient en souffrance dans quelque tiroir à Kinshasa. Sans explication plausible, ni espoir qu’ils puissent en sortir jamais !

Le 14 janvier une dizaine d’enfants a bien pu rejoindre les familles italiennes. Mais ce chiffre est bien dérisoire au vu des attentes. Ils seraient, en effet, plus de 130 les enfants pour lesquels 108 familles italiennes ont accompli toutes les formalités exigées par la législation congolaise en la matière. Mais c’est pour tous les enfants (1300 au total) des familles adoptantes, de toute nationalité, que les mères adoptantes italiennes ont défilé devant la primature, à Rome, mercredi. À défaut de pouvoir embrasser leurs enfants au plus vite, ces familles font pression pour que le gouvernement italien leur fournisse au moins une explication, un délai, un peu d’espoir.