Par : Bernard P
Publié : 8 novembre 2015

06.11.2015- RTBF - Belgique/RD Congo

Adoption d’enfants congolais par des couples belges : la directrice de l’orphelinat arrêtée

Que se passe-t-il exactement au Congo pour les 11 enfants adoptés qui devaient être acheminés vers la Belgique après que, lundi, la justice congolaise ait accepté de lever le moratoire sur les adoptions par des couples étrangers. En début d’après-midi, via le site du quotidien "Vers l’Avenir", on apprenait l’arrestation, par la police congolaise, de la directrice de l’orphelinat où séjournaient les enfants. Une arrestation qui doit "faciliter" le retour des enfants. Explications.

Hier soir, invité de l’émission "Jeudi en prime" sur la Une Télé, le ministre des Affaires étrangères le MR Didier Reynders expliquait que "tout était PRESQUE réglé" dans ce dossier. Presque en effet. Le mot s’imposait après la série impressionnante de hauts et de bas depuis deux ans et autant de rebondissements qui ont déjà mis les nerfs des parents adoptifs à rude épreuve. Retour sur les derniers épisodes de cette saga : lundi, après de longues négociations internationales, la justice congolaise décidait de lever enfin le moratoire imposé depuis deux ans sur les adoptions d’enfants congolais par des couples étrangers - la RDC avançant la crainte de maltraitances ou d’adoptions par des couples homosexuels. Lundi, le feu vert congolais débloquait donc les dossiers de 69 enfants très attendus par des couples étrangers, dont 11 destinés à des couples belges. Mardi, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders recevait les parents et les rassurait. Leur cas serait prochainement résolu - Didier Reynders qui décourageait pour l’avenir toute adoption liée au Congo. En l’occurance, les Affaires étrangères promettaient de prendre en charge les billets d’avions pour les enfants, la Fédération Wallonie-Bruxelles acceptait de solder une partie des frais occasionnés par le séjour prolongé des enfants dans leur orphelinat.