Par : Bernard P
Publié : 2 septembre 2015

01.09.2015 - Médiapart - RD Congo

Kabila laisse mourir les enfants adoptés

Les enfants adoptés par des étrangers ont été interdits de sortie du territoire par une décision du pays de Joseph Kabila, prise fin 2013. Depuis, plusieurs enfants et leurs parents adoptifs ont vécu des drames insupportables pour eux. Certains se sont vu obligés de se partager entre leurs enfants chez eux, aux Etats-Unis ou en Europe, et leurs enfants adoptifs en RDC, d’autres désespèrent de pouvoir enfin arriver à bout d’une situation qu’ils jugent incongrue et dénuée de tout bon sens.

Selon les informations officielles, il s’agit de 1300 enfants bloqués, alors qu’ils sont légalement adoptés, selon les lois de la République Démocratique du Congo. Des familles américaines, belges, italiennes et françaises attendent, tenaillées par le doute.

Le cas de Jenny est emblématique de ce drame. Elle est obligée de rester à Kinshasa pour ses deux enfants adoptifs de 3 et 6 ans, laissant aux USA son mari avec leurs deux filles biologiques. Le couple a du batailler dur pour avoir le droit d’adopter les deux enfants, après une année de vérification aux Etats-Unis. Cela fait trois ans que Jenny et son mari attendent. Avec les 1300 autres familles. « Quand j’étais aux États-Unis, les garçons me manquaient et quand je suis ici c’est les filles qui me manquent et mon mari. Nous sommes tiraillés entre les deux mondes ». C’est sans doute pareil pour tous les autres ». De tels propos n’atteindront certainement pas un régime refermé sur lui-même et défiant aussi bien son opposition, sensible à ce drame, que les pays occidentaux.