Par : Bernard P
Publié : 16 août 2015

13.08.2015 - Le Figaro.fr

Adoption à l’étranger : des restrictions propres à chaque pays

Le refus de la République démocratique du Congo (RDC) de laisser 300 enfants légalement adoptés quitter le pays rappelle combien les procédures d’adoption sont soumises à des critères plus ou moins stricts selon les États.
Tous ont suivi de A à Z la procédure légale. Pourtant, les parents adoptifs de quelque 300 enfants originaires de République démocratique du Congo (RDC) font face au refus des autorités de permettre leur sortie du pays. En cause, une disposition adoptée en 2013 et reconduite en 2014 visant à vérifier la situation post-adoption des enfants congolais adoptés à l’étranger.

Cet épisode rappelle combien l’adoption à l’étranger, en plus d’être très complexe, est soumise à tout un ensemble de règles définies par les pays d’origine des enfants. Si la Convention de La Haye de 1993 tend à uniformiser les procédures, chaque État peut en effet fixer certaines conditions du droit à l’adoption dans son pays. De la situation matrimoniale du ou des adoptants à leur nationalité ou leurs diplômes, plusieurs critères peuvent être rédibitoires.