Par : Bernard P
Publié : 21 juin 2015

18.06.2015 - Malijet

Adoption internationale : Un ministre au-dessus de la loi ?

Le ministre de la justice, des droits de l’Homme, Mahamadou Diarra, est en passe d’hypothéquer l’avenir de milliers de bébés maliens, promis potentiels à l’adoption internationale dont il les prive. Le Garde des sceaux vient, en effet, de bloquer l’exécution d’un arrêt de la Section administrative de la Cour suprême pour la reprise de l’adoption internationale, malencontreusement interrompue par le nouveau Code des personnes et de la famille. Où va le Mali si c’est le ministre de la justice lui-même qui viole et piétine les décisions de justice ?

Aujourd’hui, les structures d’accueil et d’hébergement des bébés sont « bondées » de pensionnaires. Ils sont en effet des milliers de nourrissons, abandonnés ou orphelins, dorlotés à la Pouponnière 1, à la Pouponnière 2, à Ase-Mali, à Assureme-Mali et dans moult autres centres d’accueil à Bamako et à travers le pays. Leur salut ? Ils le trouvent dans le dévouement de ces braves dames qui s’occupent d’eux, mais aussi dans le bon cœur des bonnes volontés et dans l’aubaine d’une éventuelle adoption, nationale ou internationale