Vous êtes ici : Accueil > Actualités de l’adoption > Actualités - Archives > Actualités - Année 2015 > 06 . Actus - Juin 2015 > 18.06.2015 - Agence Européenne des Adoptés
Par : Bernard P
Publié : 23 juin 2015

18.06.2015 - Agence Européenne des Adoptés

COUR DE CASSATION, PROTEGEZ LES ENFANTS D’UN ABANDON PROGRAMME
Alors que la Cour de Cassation va examiner dans sa plus haute formation, pour la première fois depuis les arrêts de la CEDH, des demandes de transcription d’actes de naissances d’enfants nés par gestation pour autrui, l’AEA appelle la plus haute juridiction à confirmer son refus total de transcription.

La gestation pour autrui est une pratique qui consiste à concevoir un enfant pour le faire délibérément abandonner par sa mère à la naissance et le remettre à un ou des commanditaires. Les persones adoptées qui ont donc été abandonnés à leur naissance rappellent aux juges que cet acte n’est pas absolument pas anodin. Passer neuf mois dans le ventre d’une mère qui vous abandonne laisse chez l’enfant une blessure, dite primitive, qu’il portera toute sa vie. Les nombreuses études faites depuis des années montrent que cette séparation d’avec la mère fait apparaitre de nombreux troubles dans la construction de l’enfant, de l’adolescent et de la personne adulte dans sa capacité d’attachement de confiance, sa possibilité de gérer les séparations et les deuils, les départs. Il est illégitime de soumettre des enfants à une séparation programmée et non indispensable puisqu’elle ne vise qu’à satisfaire le désir d’autrui et non leur propre intérêt.